La naturopathie

Puisant ses racines dans les grandes traditions médicales du monde et en particulier dans l’enseignement d’Hippocrate, la naturopathie se structure au 19ème siècle avec le courant hygiéniste.

La naturopathie est reconnue comme « médecine non conventionnelle » par le Parlement Européen et comme « médecine traditionnelle » par l’O.M.S., aux côtés des médecines chinoise et ayurvédique. (*)

Dans sa philosophie et sa pratique actuelles, la naturopathie s’appuie sur trois piliers fondateurs :

- le causalisme : vise à toujours rechercher la cause première des troubles, dont les symptômes ne sont que la conséquence,

- le vitalisme : considère la force de vie qui anime le vivant et confère à l’être humain sa capacité à retrouver le chemin de l’équilibre,

- l’humorisme : legs d’Hippocrate, œuvre en faveur du retour à l’équilibre homéostasique et à la qualité des humeurs (sang, lymphe, liquides intra et extra-cellulaires), dont les surcharges par les déchets du métabolisme et les toxiques, provoquent un déséquilibre du terrain.

Elle intègre également deux principes :

- la conception holistique : la naturopathie appréhende l’être humain dans son unité. Elle prend donc en considération les différents plans de l’être humain – physique, émotionnel, psychique, énergétique – en le plaçant au sein d’une écologie socioculturelle et environnementale,

- l’approche individualisée : le bilan de vitalité et de terrain réalisé par le naturopathe, ainsi que ses conseils sont spécifiques à chaque individu.

La naturopathie s’appuie sur des techniques naturelles qui lui sont propres : hygiène vitale (techniques respiratoires, exercice physique, gestion du stress et du mental, techniques par l’eau…), nutrition et diététique, remèdes issus des règnes végétal et minéral, réflexologies.

Sa démarche est axée sur la prévention par l’éducation et la responsabilisation, où chacun devient autonome et acteur de son bien-être.

Elle s’inscrit dans une dynamique de complémentarité avec la médecine conventionnelle, et avec les autres thérapies naturelles.

La naturopathie s’ancre dans une perspective de rassemblement, jetant des ponts entre les traditions ancestrales et les connaissances scientifiques modernes. Loin de vouloir séparer, elle propose ainsi de rassembler ce qui est épars.

(*) Selon l’OMS, et depuis 1946 : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité » in https://fr.wikipedia.org/wiki/Sant%C3%A9

Copyright © ÆSCULAPE - Ecole Libre de Naturopathie - Mentions Légales